[ PAGES NOUVELLES ou ACTUALISÉES]


Administration
Se connecter
Se déconnecter

Développement personnel

[Communication humaine]
abc-light

Le développement personnel trouve sa légitimation scientifique dans la théorie de la hiérarchisation des besoins psychologiques des individus telle que la définie MASLOW :

  1. les besoins psychologiques de base : besoins d’appartenance, de reconnaissance, d’estime, d’être aimé, d’être écouté, d’être protégé
  2. les besoins supérieurs appelés « besoins de développement » qui se traduisent par une aspiration à une vie plus dense, plus intense, à l’accomplissement de soi.

Si le déficit des besoins de base entraîne des névroses qui ne peuvent être soignées que par psychothérapie, les seconds, qui participent à l’avènement d’une « plénitude », à l’épanouissement d’un  « potentiel  en sommeil », font appel aux nombreuses techniques du développement personnel.
Le développement personnel est également fondé sur un naturalisme optimiste : « l’homme est profondément positif, dirigé vers l’avant ».
Il existe donc un contenu favorable inné qu’il faut accentuer ( ce qui justifie le terme de développement).
Le concept de « potentiel » est également central dans la doctrine : se développer, c’est actualiser ses virtualités, c’est trouver ses propres ressources, revenir au soi essentiel.
Il existe néanmoins pour réaliser ce potentiel deux attitudes face au monde, deux modes de développement différents.

  • La première de ces attitudes consiste en une meilleure maîtrise du monde par  des pratiques de renforcement du moi. Leur but est d’améliorer des performances, de favoriser des puissances dans différents secteurs : argent, pouvoir, amour, charisme, guérison…Pour atteindre ces objectifs il faut  faire appel à des méthodes de gestion du stress, de communication, d’affirmation de soi, de confiance en soi…Ces méthodes sont largement utilisées  lors des stages et séminaires organisés par les entreprises pour leurs employés.
  • Le deuxième axe s’intéresse à une croissance dirigée vers le « transpersonnel »   qui renonce à la maîtrise du monde par un « lâcher prise », un retrait dans l’intériorité de l’être, un élargissement de la conscience, un dépassement du moi. Le but est  le recueillement, la contemplation voire l’extase. Il faut fusionner avec  l’univers  pour atteindre éventuellement  un plaisir métaphysique extrême. Il s’agit des méthodes de méditation, d’hypnose, de  respiration holotropique, de  transe et toutes les techniques qui favorisent les états modifiés de conscience.

L’expression “développement personnel” est utilisée aujourd’hui par des mouvements sectaires. Elle doit donc être utilisée avec prudence, en explicitant les principes déontologiques.