[ PAGES NOUVELLES ou ACTUALISÉES]


Administration
Se connecter
Se déconnecter

Le cahier de tendances

Approche méthodologique du cahier de tendance et de son introduction au sein de la classe

(Proposition de Pascale Beaux, GAP ESC)

Cette situation d’apprentissage originale prend appui sur les cahiers de tendances développés dans le monde du design ou de la mode, mais extensible à d’autres champs qui réclament de la créativité et la projection dans des « univers » sociologiquement situés. Cette situation d’apprentissage est donc transposable sur des thématiques variées, pour tous les goûts et toutes les couleurs : s’habiller, communiquer, habiter, manger,… à la recherche de mes goûts et de ceux des autres… Les cahiers deviennent progressivement outils d’investigation et d’échanges. Ils pourraient donc trouver leur place dans le MG1 en Bac Pro, en M5-M7 (Bac Techno) ou en M1 et pourquoi pas en 4e et 3e ?

Comment  le rose vient-il à la mode et envahit-il notre environnement esthétique ? Comment le court apparaît-il après le long ? Pourquoi imitons-nous la coiffure de telle star ? Pourquoi le squash très tendance dans les années 80 ne l’est-il plus ? Pourquoi les tatouages et les piercings sont-ils devenus « branchés » ?

Les précurseurs des faiseurs de tendances émergent dans les années 60 avec Maïmé Arnodin et Denise Fayolle, Françoise Vincent, Dominique Peclers, Nelly Rodi et aujourd’hui la toute puissante Li Edelkoort. Ils décident du vent « consommatoire », imposent leurs intuitions, donnent une représentation à un instant donné d’un mouvement, créent ou révèlent des phénomènes de mode qui s’appuient sur une réalité sociale, transforment le quotidien et pénètrent la société.

Un cahier de tendances se situe entre le livre d’images, le cahier de style, le livre d’idées, le carnet d’ébauches, le recueil d’impressions voire de citations. Cette démarche peut structurer le « travail d’élève » de très nombreux modules, redonnant une valeur différente, nouvelle à l’objet cahier-papier, pour sa suprême vertu de permanence des images, écrits, mots, odeurs, bruits, couleurs. Elle peut s’appliquer à de nombreux domaines, architecture, moyens de communication … à tous les objets du design.

Un cahier de tendances s’élabore autour de la notion centrale de créativité (les timides et maladroits essais deviennent des idées respectées, documentées, dessinées et illustrées) Il s’élabore en un trimestre (à raison de 2 heures par semaine) et peut traverser de nombreux modules. On alterne les séances théoriques, de recherches et de questionnement autour des thèmes et des styles abordés, puis de conception du carnet (écriture, dessin, collecte d’informations et de matières). Une visite au musée d’Art de Roanne et au Centre du costume de scène de Moulins est également prévue. Ces moments de travail sont entrecoupés d’interventions du professeur, tant méthodologiques que de l’ordre de l’échange.

  1. Initialement, l’enseignant présente une méthodologie et les règles de conception d’un cahier de tendances, et montre des exemples concrets. Il insistera sur le caractère opératoire dudit cahier dans le monde de la mode, de la décoration d’intérieur, de la cuisine et mettra l’accent sur son lien avec le design. Il montrera les liens étroits entre ces cahiers imaginés parfois deux ans à l’avance et notre univers social et l’ambiance d’une époque.
  2. En second lieu, il s’agira pour l’apprenant d’imaginer la teneur de son futur carnet sous la forme d’un écrit d’une dizaine de lignes, sorte de synopsis de son futur travail, à partir de quoi il se propose d’imaginer, de regarder, de construire.
  3. Ayant appréhendé la réalité concrète et sociétale du « cahier de tendances », les apprenants se mettront dans la peau du « chasseur-créateur-capteur » de tendances (au sein des cabinets professionnels, on compte des sociologues, ethnologues, artistes, journalistes, publicitaires) pour choisir 3 thèmes différents avec 4 styles spécifiques pour chacun. Ainsi pour la mode vestimentaire, il sera possible de mettre en actes le style  « lolita new Age », « Arty chic » ou encore le vêtement « sportwear écologique »… Ces thèmes et styles seront des constructions hybrides entre emprunts faits à l’histoire de la mode et intuitions personnelles sur un futur possible teinté d’un vitalisme puissant.
  4. Au fur et à mesure de la conception, les apprenants collecteront des matières, images, accessoires, testeront différentes techniques artistiques (pastel, peinture, photographie) et réaliseront des croquis. En parallèle, ils relateront leurs difficultés de réflexion et de conception dans un carnet de bord individuel.
  5. Noter, coller, formuler, dessiner, coller des images dans un cahier livret qui mémorise les étapes, le chemin, la démarche et devient le « chef d’œuvre » dont on pourra évaluer :
    1. La diversité
    2. La curiosité
    3. La richesse
    4. Le soin
    5. L’originalité
    6. La démarche

Démarche de progression pédagogique, quelques grands axes :

1e séance :

  • Présentation, définition d’un cahier de tendances (méthodologie et étude d’exemples concrets)
  • Comment rédiger son carnet de bord
  • Ce qui sera évalué : voir ci-dessus

2e séance :

  • Écriture du texte « synopsis » résumant la teneur du futur carnet (à terminer pour la séance suivante)
  • Échanges entre les élèves

3e séance :

  • Séance de recherche au CDI sur les thèmes et les styles
  • Premières propositions (un premier résultat des collectes des matières est demandé pour la séance suivante)

4E séance :

  • Mise au point des thèmes et des styles
  • Confrontation des collectes
  • L’enseignant fait un premier bilan / l’apprenant rend son carnet de bord pour la première fois.

5e séance : visite au Musée du costume de scène avec restitution et synthèse des apports pour la semaine suivante

6e séance :

  • L’enseignant fait un premier point sur l’avancement de la réflexion
  • Le cahier peut être entamé

5 séances suivantes sont consacrées à l’élaboration, auxquelles viennent s’ajouter le travail à la maison  + une journée d’évaluation orale (et la correction des carnets de bord).

On peut envisager au final une exposition des travaux, mais à tout le moins une présentation en classe des cahiers et un échange sur ce que nous apprend la démarche et les travaux des autres…

 Évaluation : Note individuelle sur 20 pts

  • Cahier de tendance    /10 pts
  • Carnet de bord         /5 pts
  • Évaluation orale     /5pts