[ PAGES NOUVELLES ou ACTUALISÉES]


Administration
Se connecter
Se déconnecter

Le diagnostic

padcQu’il s’agisse du PE (projet d’établissement), ou du PADC, la mise en œuvre du diagnostic est une phase-clé, généralement la plus longue. L’enjeu est de pouvoir ensuite adosser les axes et les actions sur un diagnostic complet et partagé.

On trouvera ci-dessous deux types d’outils :

  • pour une démarche complète de projet d’établissement,
  • pour le volet culturel.

Fiches diagnostic d’un PE

1. L’objectif est de faire une première approche de l’ensemble des aspects du fonctionnement de l’établissement pour organiser le travail collectif.

Le comité de pilotage

  • Repère, à partir d’un premier balayage, l’organisation possible des groupes-diagnostic.
  • Vérifie que toutes les dimensions du PE sont prises en compte :
    • pour ne pas évacuer trop vite tel ou tel aspect du fonctionnement de l’établissement (par oubli, par autosatisfaction, par crainte de pointer ce qui fait mal, par crainte du conflit, …)
    • pour signifier à l’ensemble de la communauté que chacun est concerné.

NB : Le comité pourra s’inspirer des fiches-diagnostic (voir plus loin) pour organiser le travail ; les contenus de certaines fiches diagnostic se recoupent, ce qui est normal puisque ce sont des outils pour chaque groupe-diagnostic. Il appartiendra au comité de pilotage de croiser les analyses des différents groupes-diagnostic.

  • Construit un outil commun qui facilite la mise en forme de la synthèse (tableau de diagnostic)

2. Préparer les éléments du diagnostic

Rôle des groupes-Diagnostic

Chaque groupe rassemble les documents obligatoires et ceux que l’établissement s’est donnés (Règlement intérieur, projet vie scolaire, PADC, projet EPS, projet pédagogique de l’exploitation etc.) pour les prendre en compte. Il repère dans le PREA les pistes d’action qui le concernent.
1. En première analyse (avec les informations disponibles), relever dans le tableau de diagnostic points forts, points faibles, opportunités, contraintes,

    • en s’appuyant sur les fiches diagnostic (ou d’autres outils),
    • en indiquant autant que faire se peut les indicateurs utilisés. Il s’agit en effet de préparer la mise en débat du diagnostic et de se préparer à la phase 3 du PE (voir fiche « étapes du PE »). Les fiches diagnostic proposent des indicateurs tirés de diverses sources, mais les groupes-projet peuvent y ajouter les leurs.
    • en vérifiant la validité des informations sur lesquelles on s’appuie, et en pointant l’information non disponible (pour sortir de l’intuitif ou des idées reçues).

2. Définir collectivement les valeurs qui animent le groupe, et orientent son diagnostic.

3. Vérifier la cohérence des actions conduites au regard du PREA. Dans cette phase de diagnostic, le groupe doit être très ouvert sur les possibilités de développement de l’établissement.

  • Mettre en œuvre une analyse des relations Établissement et Territoires du point de vue des questions que se pose le groupe (voir suite de la fiche méthodologique).
  • Définir les outils nécessaires pour collecter ou construire l’information manquante (documentation, entretiens, questionnaires, enquêtes…) et les mettre en œuvre (« les données ne sont pas données ! »).
  • Compléter le tableau diagnostic.

4. Dégager les situations qui posent problème et les classer par importance, urgence : en quoi posent-elles problème, en quoi constituent-elles un enjeu pour l’établissement, quelles en sont les causes ? NB : au cours de cette phase du travail, des pistes d’actions peuvent être formulées, bien que ce ne soit pas encore l’objet : dans ce cas, les relever en leur donnant un statut d’hypothèses.

3. Dans chaque domaine, établir une synthèse pour en rendre compte devant la communauté éducative

Rôle des groupes-Diagnostic

  • Compléter le tableau de diagnostic avec les informations nouvelles. Reformuler éventuellement la nature des situations-problèmes.
  • Hiérarchiser les situations-problèmes par ordre d’importance ou d’urgence.

Rôle du comité de pilotage

  • Collecter et mettre en lien les diagnostics (convergences, divergences, complémentarités, …)
  • Présenter et mettre en débat les éléments du diagnostic, la définition des valeurs de la communauté éducative, les problématiques de l’établissement et (le cas échéant) les hypothèses de résultats à atteindre.

Les 10 fiches diagnostic proposées par la Cellule d’Appui au Projet d’Établissement de l’ENFA

  • L’établissement comme lieu de formation, d’éducation et d’insertion au service des publics :

→ 01/ L’action pédagogique

→ 02/ L’action éducative

→ 03/ La mission d’insertion

→ 04/ La mission d’Animation et de développement des territoires

→ 05/ La mission de Coopération Internationale

→ 06/ La mission Développement & Expérimentation.

  • L’établissement comme acteur de la formation au service des territoires :

→ 07/ L’ingénierie de formation territoriale et ingénierie du développement de l’établissement.

→ 08/ Le dialogue avec les partenaires.

→ 09/ La communication.

  • Une organisation au service des missions :

→ 10/ Le pilotage de l’établissement.


Fiches diagnostic d’un PADC

Considérons tout ce qui est actuellement mis en place (les actions, les ressources mobilisées, les partenariats, et les modes de fonctionnement) comme le dispositif de départ dont nous avons à dresser le diagnostic.

Fonctions du diagnostic :

1. Définir les déterminants de l’action : repérer tous les éléments qui déterminent l’action socioculturelle, et qui sont de nature sociologique (les publics), éducative (quelles actions sont menées ?), technique (les ressources internes et externes), …

2. Faire émerger les directions prioritaires que doit prendre l’action socioculturelle de l’établissement, et qui structureront le PADC.

La forme finale du diagnostic reprend les données en les structurant, par exemple sur le mode • Points forts (internes) • Points faibles (internes) • Opportunités (externes) • Contraintes (externes).

Proposition de grilles d’analyse

Ces grilles sont proposées à titre indicatif, elles peuvent être modifiées autant que de besoin par l’équipe ESC : pour l’essentiel, c’est à elle que revient de faire cette première photographie du dispositif actuel.

→ 1-Contexte établissement : Quelle est l’identité de l’établissement en termes de filières, de métiers, des territoires de référence ? Quelle ressources humaines au bénéfice de l’éducation socioculturelle des élèves ?

2- Partenariats : Quels sont les partenaires mobilisés / mobilisables pour le dispositif d’action socioculturelle ?

3- Parcours d’élèves : Quels sont les parcours éducatifs proposés actuellement par le dispositif aux apprenants ?

4- Domaines culturels : Quels sont les champs artistiques et culturels proposés aux apprenants par le dispositif actuel ?

5- Postures éducatives :Quelles types de postures d’apprentissage sont proposées aux apprenants ?

6- Lien avec les territoires : Quels types de liens l’action socioculturelle entretient-elle avec les territoires ?

7- Analyser les actions : enfin, pour entrer dans des analyses plus fines des actions, une proposition de fiche d’analyse des actions.

    • Recenser toutes les actions entrant dans le périmètre du dispositif depuis deux ans.
    • Les classer par famille d’actions.
    • Choisir une ou deux actions par famille : le porteur de l’action remplit la fiche d’identité de l’action (page 1) puis en fait une première analyse critique (page 2, cadre du haut).
    • Discussion en équipe pour remplir le cadre du bas.

Les pratiques culturelles des jeunes

La phase de diagnostic devrait inclure un travail d’enquête sur les pratiques culturelles des jeunes. On peut tout à fait imaginer que ce soit les élèves eux-mêmes qui réalisent ce travail. Voir les propositions de travail sur l’enquête sociale.