[ PAGES NOUVELLES ou ACTUALISÉES]


Administration
Se connecter
Se déconnecter

Rhône-Alpes

 

 

EPL Bourg en Bresse] [EPL Cibeins] [EPL Aubenas] [EPL Romans] [EPL Valence] [EPL Grenoble St Ismier] [EPL La Côte St André] [EPL Vienne] [EPL Voiron] [EPL Montbrison Précieux] [EPL Montravel] [EPL Roanne Chervé] [EPL Belleville] [EPLLyon] [EPL St Genis Laval] [EPL Chambéry La Motte Servolex] [EPL Cognin] [EPL Contamine sur Arve] [EPL La Roche sur Foron]
Réseau régional Rhône-Alpes Contacts
MENU Denise, chargée de mission culture
DRAAF / Cité adm de La Part Dieu – 165 rue Garibaldi – BP 3202 – 69401 LYON cedex 03
denise.menu@educagri.fr
04 78 63 34 43

Textes de cadrage de l’action régionale

Archives / Actions en Rhône-Alpes

Pour retrouver l’ensemble des projets conduits les années précédentes : actions 2008/2009, actions 2009/2010, actions 2010/2011

présentation du réseau

en cours.


Lieux d’exposition

>Pôle Sud / Lycée agricole du Valentin/ Bourg-lès-Valence/ Muriel Thorens, enseignante ESC et responsable « Pôle Sud ».

Dans le cadre de la convention « Culture-Agriculture » du 17 juillet 1990, le lycée agricole du Valentin a décidé de créer un espace d’expositions culturelles, scientifiques et techniques avec une priorité accordée à la création contemporaine en arts plastiques. Cette salle offre un espace de qualité professionnelle de plus de 100 m2. Cette opération, aidée par le Ministère de la Culture (DRAC), contribue à ouvrir l’établissement sur l’extérieur et à confronter les regards. Travaux figuratifs, non figuratifs, plus conceptuels ou d’installation, liés ou non à la nature se sont succédés depuis plus de dix ans, privilégiant une approche variée de la création contemporaine.

L’espace du « Pôle Sud » photographies de Chimène

L’espace du « Pôle Sud » photographies de Chimène Deunnelin, proposée par le CRIPT-Rhône-Alpes, dans le cadre de « Fermes en Fermes », exposition accueillie au Pôle Sud.

L’espace du « Pôle Sud » photographies de Chimène Deunnelin, proposée par le CRIPT-Rhône-Alpes, dans le

La dimension pédagogique:

Les artistes invités présentent leur travail et réalisent des projets communs avec les élèves et étudiants. Le travail des élèves est exposé également dans le lieu, mais à des moments différents. Autour de chaque exposition, les étudiants et élèves prennent en charge les cartons d’invitation, affiches, dossiers de presse, liens avec les médias locaux, organisation du vernissage..

http://www.valentin.educagri.fr/

Les expositions

Chaque année deux ou trois expositions de travaux d’artistes sont présentées. Elles sont, bien sûr, ouvertes au public extérieur au lycée (cf agenda). La programmation, la médiation, la communication et l’accueil sont assurés par l’enseignante d’ESC sur son tiers-temps « animation » et par une assistante d’éducation motivée par le projet.

> L’espace culturel Olivier de Serres / lycée agricole d’Aubenas/ Alain Juton/ Responsable de l’espace culturel

 

Le domaine Olivier de Serres situé au Pradel, commune de Mirabel, assure plusieurs missions dont la formation initiale et continue des élèves du lycée agricole d’Aubenas et une mission d’animation locale, culturelle et touristique. A ce titre, tout au long de l’année des artistes plasticiens sont accueillis pour réaliser, parfois sur le site même, et avec la participation des élèves, des œuvres en lien avec le paysage.

M.Barbarit, B.Tremsal, M.Cueco, D.Bailly, C.Gonnet, B.Tintaud, A.Mangeot, G.Wambaugh et d’autres ont marqué de leur empreinte le domaine. Un circuit artistique Art/Nature propose d’ailleurs cinq installations in situ aux visiteurs toute l’année.

B.Tintaud, A.Mangeot, G.Wambaugh et d’autres ont marqué de leur empreinte le domaine. Un circuit artistique Art/Nature propose d’ailleurs cinq installations in situ aux visiteurs toute l’année.

B.Tintaud, A.Mangeot, G.Wambaugh et d’autres ont marqué de leur empreinte le domaine. Un circuit artistique Art/Nature propose d’ailleurs cinq installations in situ aux visiteurs toute l’année

Actions / Passions

Découverte de soi au fil de l’eau

Le décrochage scolaire en action avec les établissements agricoles du réseau action culturelle en Rhône-Alpes

 

Afin d’anticiper les postures de décrochage pour cette année scolaire 2009-2010, les professeurs d’éducation socioculturelle des lycées de Belleville, Vienne, La Motte Servolex et Cognin accompagnés des animateurs de La Péniche Val de Rhône en coordination avec la chargée de mission du CRIPTRA culture ont mis en oeuvre un projet pédagogique « découverte de soi au fil de l’eau ». Ce projet permet aux élèves d’appréhender le milieu lié au Rhône et à la Saône à partir d’un parcours en péniche animé et de travaux pédagogiques et culturels associés.

Ce projet se déclinera en 3 temps :
Permettre une cohésion de classe sous la forme de 3 jours sur la Péniche en début d’année avec des ateliers d’écriture et de pratiques artistiques. Les intervenants varient en fonction de l’axe pédagogique d’approche choisi par les professeurs. Mais ce sont tous des intervenants artistiques de qualité déjà sensibilisés à ce public et à cette démarche. Plusieurs outils de médiation seront utilisés : l’écriture, le théâtre, la captation et la création sonore, la photographie etc.
Le projet se poursuit ensuite au sein de l’établissement avec un retour des intervenants artistiques et pédagogiques pendant 2 jours. C’est le temps de la finalisation des réalisations et le moment pour les élèves de voir leur création collective ou individuelle aboutie.
Le dernier temps est celui de la restitution et de la valorisation des projets de chaque élève. Cela se fait au travers d’une demi-journée sur les Péniches du Val de Rhône où les élèves présentent leurs travaux et inaugurent l’exposition de leur création qui sera valorisée sur la Péniche sur un parcours estival ouvert aux publics.
Les rencontres et le bilan effectués lors de la première année du projet de 2008-2009 ont créé une véritable émulation pédagogique. Il s’agit donc ici de créer à nouveau cette émulation pour aboutir à l’émergence de nouveaux projets en gardant pour finalité la baisse du décrochage scolaire.
Fédérer les projets par une restitution commune permet également de sensibiliser d’autres enseignants à ces démarches. C’est pourquoi une journée de formation et de rencontres entre les institutions partenaires, les professeurs et les élèves sera organisée après la mise en oeuvre de la troisième édition. Elle permettra une évaluation qualitative et quantitative de Romans confronté également au décrochage scolaire.

 

« Un très bel âge…au temps des cerises »

 

Témoignage photographique autour d’une rencontre intergénérationnelle

Photographie de Béatrice Ropers

Un projet triennal : Seconde, première, terminale… 3 années d’école pour mûrir une réflexion et un propos esthétique sur le lien intergénérationnel.

Tout a commencé en juin 2010, à l’initiative du lycée horticole Montravel (42). Des lycéens et des résidents de la maison de retraite de Villars se sont rencontrés autour de la photographe Béatrice Ropers.

 

Mise en scène photographique du tableau de Renoir : "Les jeunes gens dans la rue"

 

Une vingtaine de jeunes ont souhaité se rapprocher des « anciens », en quête d’éclairage sur des questions humaines et citoyennes, pour apprendre à donner du sens à l’idée de « vivre ensemble ». L’opportunité d’inscrire leur travail dans l’opération « Voyageons avec les fruits » a rendu évident le recours à un objet de médiation : un fruit, la CERISE, comme un lien entre les jeunes et les anciens.
A l’origine de cette action, le souhait de leur enseignant en éducation socioculturelle, Matthieu Prévost, de conjuguer une démarche citoyenne à un projet de sensibilisation artistique.

Alors que la confiance était au cœur des enjeux des toutes premières rencontres, la deuxième saison du projet s’est davantage orientée à révéler la complicité dans les échanges. Le rôle de la photographie a conservé son prétexte aux rencontres et son caractère d’«objet-témoin». L’objectif pour les jeunes a été de prendre la responsabilité d’une mise en scène photographique, autour d’un jeu de relecture d’un tableau célèbre. Par binôme, les élèves et les anciens se sont invités mutuellement à choisir ensemble, puis à interpréter au plus proche une scène peinte pour en réaliser une photographie, en vue d’une exposition.
Chaque étape du projet a donné lieu à une captation sonore.

 

Après avoir abordé les thèmes de la confiance et de la complicité dans cette relation intergénérationnelle, le travail en cours est une progression vers l’intimité.

 

Mise en scène photographique du tableau de Gauguin: "Deux femmes à Tahiti"

 

Les élèves explorent actuellement un travail de mise en scène dans leurs propres chambres et celles des résidents. Se rejoignant dans leurs espaces privés, le résultat final, une série de diptyques, mettra en lumière la proximité entre les sujets.

 

Les trois saisons du projet donneront lieu à une exposition générale itinérante. Il est aussi envisager d’éditer un ouvrage restituant le travail inspiré par ces rencontres artistiques intergénérationnelles.

 

 

Reste à ne pas oublier de faire un petit clin d’oeil à l’enseignant socioculturel de Chartres, Julien Clément, qui a travaillé il y a quelques années sur les «phototableaux» et a inspiré ce projet!!!

+d’infos : matthieu.prevost@educagri.fr

 

 

En 2011-2012, retour sur 2 projets:

Le sentier Art-Nature et Créations

Ce projet régional « Paysages, Art-Nature et Créations » conçu par la mission culturelle de la DRAAF et le Musée

d’Art Moderne de Saint Etienne, se concrétise cette année par la création d’un parcours artistique mis en

place avec 8 classes de l’enseignement agricole.

Ces actions sont encadrées par des médiateurs du Musée d’Art Moderne, les artistes Erik Barray, Marc Pedoux et

Will Menter ainsi que les enseignants des lycées agricoles de Roanne, Montravel et Saint-Genest Malifaux pour la

Loire, La Tour du Pin pour l’Isère, Contamine et La Motte Servolex pour les Savoies.

Le sentier se trouve sur le site de St-Genest Malifaux (42), et le parcours est situé entre le Lycée agricole de

St-Genest Malifaux et l’espace agri-culturel « Le château du Bois » à proximité de l’Auberge de la Diligence.

Les partenaires: DRAC Rhône-Alpes, le Musée d’art Moderne de St Etienne et le CRIPT- DRAAF Rhône-Alpes.

Voyageons avec les fruits 2009-2012

Cette opération régionale a pour but de fédérer les lycées agricoles autour de l’approche patrimoniale, scientifique

et sociétale des fruits. Elle fait suite au dispositif « Un fruit pour la récré » lancée par le ministère chargé de

l’agriculture.

Il s’agit d’un projet visant la sensibilisation aux pratiques liées aux fruits par leur valorisation artistique dans une dizaine d’établissements agricoles de la région Rhône-Alpes.

Une à deux classes vont explorer les fruits dans une démarche pluridisciplinaire : ethnologique, historique,

biologique et agronomique. En parallèle, des classes culturelles, encadrées par des artistes, permettront

de mettre à profit ces recherches dans des démarches de création. Ainsi, chaque établissement réalisera

une mallette pédagogique, comprenant un ensemble résultant des travaux artistiques réalisés sur les fruits

ou légumes choisis par l’équipe pédagogique.

Les expositions, carnets de voyage, livret visuel et sonore et les installations d’art plastique réalisées lors

de ces classes culturelles seront restituées et valorisées à l’occasion de la semaine du goût.

+ d’infos: denise.menu@educagri.fr

Quelques exemples de lycées engagés et de leurs projets:

• Le LEGTA La Tour du Pin travaille sur 2 projets :

– Le commerce équitable avec l’édition d’un carnet de voyage réalisé par les élèves de 2de Pro. (N.Caillau, ESC)

– La production locale avec la réalisation d’une fresque collective réalisée par les élèves de 2de Pro production

végétale. (P. Giroux, ESC)

•Le LEGTA de Vienne

Approche patrimoniale d’une espèce de poire, la «poire triomphe» afin de sensibiliser le public à la réintroduction d’un fruit en tant qu’objet patrimonial. (M.Tripier, ESC)

• Le LEGTA d’ Aubenas

Ce projet vise à la réalisation de cabinets de curiosité autourdes kiwis, châtaignes et pommes. (N. Martin, ESC)

Programme de valorisation 2011-2012 :

14 octobre : lancement au lycée Agrotech de Vienne avec un buffet scénographié par l’artiste Erik Barray, composé par Nicole Piras et Maurice Gago et un spectacle fruité de la Beky’s Company.

14 octobre au 8 novembre : exposition de 5 installations aux serres du Jardin Botanique de Lyon.

De novembre 2011 à juin 2012 : exposition dans les 10 lycées, ouverte aux écoles de l’Éducation Nationale.

Décembre 2011 : exposition à la DRAAF Rhône-Alpes

En 2012, une publication restituera l’ensemble de ces projets.

Intervenants artistiques :

Photographes : Nicole Piras, Christophe Gonnet, Béatrice Roppers et Francis Helgorsky.

Plasticiens : Sylvie Mahaux et Florence Le Meaux, Quentin Lacoste, Leslie Berthet-Laval et Laurent Boisdron.

En 2008-2009, 4 projets:

> LEGTA Agrotec de VIENNE, Classe de Bepa, Frédérique Tatot, enseignante, artistes: Anne Marie Suclos, écrivain et Bruno Vincent, plasticien.
Lors d’une semaine culturelle qui s’est déroulée du 23 au 27 Mars 2009, les élèves de Terminale BEPA EAENR ont réalisé des carnets de voyage, en compagnie d’un écrivain – Anne Marie Duclos – et d’un plasticien – Bruno Vincent.
Lors d’un périple en péniche – « Les Péniches du Val de Rhône » – sur le Rhône et la Saône, les élèves ont créé chacun leur carnet de voyage.
A partir d’un mot de leur choix ( Ailleurs, Eau, Voyage), ils ont composé des poèmes traduisant leurs sentiments sur l’Ailleurs, l’Eau, ou encore leur désir de voyager. Cette écriture s’est déroulée au lycée en compagnie d’Anne Marie Duclos.
Puis, lors de deux jours de voyage sur la péniche « La Vorgine », ils ont réalisé le support de ces poèmes. Par l’observation du paysage, de l’environnement fluvial et par la découverte du patrimoine fluvial, ils ont modifié les premières pages d’un livre en véritable carnet de voyage grâce aux conseils de Bruno Vincent.
En utilisant des matériaux tels que peinture, papier, colle, mais aussi végétaux, ils ont traduit, chacun, ce qu’ils ont pu observer et apprendre en compagnie des animateurs de La Vorgine et de Bruno. Leur voyage s’est achevé par une lecture à voix haute de leurs poèmes sous l’oreille attentive d’Anne Marie Duclos et par le passage d’une écluse – celle de Rochetaillée.

De retour au lycée, ils ont consacré les jours suivants à finaliser, en compagnie de Bruno Vincent, l’aspect esthétique de leur carnet et à recopier au fil des pages leurs poèmes.

Ainsi de fabuleux carnets de voyage sont nés… ancrant les élèves dans leur projet scolaire.

Ce projet a été réalisé dans le cadre du dispositif « Lutte contre le décrochage scolaire » de la région Rhône-Alpes et des « Classes culturelles » de la DRAC Rhône-Alpes
> LEPA de Belleville, Classe de Bepa 1 Vigne et Vin, Christelle CLOT, enseignante, artistes: Izabela Bartosik, réalisatrice de l’Equipée.

 

Réalisation d’un film d’animation.
Deux jours sur une péniche.
La classe de BEPA 1 Vigne et vin participe cette année à un projet de sensibilisation au cinéma d’animation.
Elle bénéficie, notamment, de l’intervention d’Izabela Bartosik, réalisatrice de l’Equipée(structure pédagogique de référence dans le domaine du cinéma d’animation).
Après une journée de sensibilisation au lycée, les élèves ont passé deux jours sur une péniche du Val de Rhône, le lundi 16 et le mardi 17 mars 2009.
Au programme : ateliers d’écriture, d’arts plastiques et collecte de matériaux pour la réalisation d’un petit film d’animation qui a pour thème l’eau et l’environnement.
Les élèves ont eu la chance de passer une écluse, et, ont découvert un monde à part, celui des mariniers avec les animateurs de l’association des péniches du Val de Rhône et des personnalités fortes comme celle du commandant Alain.
Ces deux jours ont permis aux élèves d’écrire le scénario, de récolter des sons qu’ils ont utilisés pendant le tournage du film au lycée le 23, 25 et 26 mars 2009.
Christelle CLOT

 

L’Equipée est une structure pédagogique de référence. Elle fait partie d’un pôle cinéma d’animation composé d’un studio professionnel (Folimage). Ses activités prennent corps autour d’actions de diffusion (Interventions d’éducation à l’image et réalisations de court métrages, rencontres professionnelles, débats avec le public, organisation d’un festival de création (outils pédagogiques et expositions) et de formation professionnelle.
Ce projet a été réalisé dans le cadre du dispositif  » Lutte contre le décrochage scolaire » de la région Rhône-Alpes et des « Classes culturelles » de la DRAC Rhône-Alpes « 
> Lycée Professionnel agricole COGNIN, séjour 1ère Bac Pro SMR, enseignante Isabelle PELLEGRIN, artistes: Martine CARPENTIER, photographe, Anne Marie DUCLOS, atelier d’écriture et Cyril DARMEDRU, preneur de sons.

…. Quand le temps de partage nous découvre autrement

C’est au fil de l’eau que s’est tissée cette expérience pédagogique unique, dans laquelle nous avions beaucoup misé … 40 élèves, ce sont 40 regards différents sur soi, sur les autres, sur ce que l’on est censé apprendre en classe … et restituer avec pertinence … et sensibilité.

Le projet s’est inscrit d’emblée dans le cadre strict de nos recommandations pédagogiques : découvrir l’environnement du fleuve Rhône qui se trouve avoir des incidences directes sur les milieux aquatiques de nos zones humides et lacs savoyards, tout en abordant l’intérêt d’aménager de tels milieux dans le cadre des politiques publiques d’urbanisme.L e travail en amont et en aval fut important à cet égard.

Mais bien au-delà de cela, il était impératif que nous «tentions» de donner un peu une «âme» à cette grosse classe dans laquelle 40 individualités, sont autant de tension, ou la disparité sociale était importante, les difficultés familiales nombreuses, l’interrogation quant à la poursuite d’étude clairement exprimée dès septembre pour la moitié d’entre eux.

C’est par le biais de l’art bien sûr et de l’éducation au regard et à l’écoute que s’est produit le miracle de ce gros groupe, qui s’est accepté avec ses différences, ses doutes et ses interrogations, dans lequel les «cas» ont trouvé leur place, se sont faits accepter et ont été tolérés.

Il faut en remercier le professionalisme et les immenses qualités humaines de nos trois intervenants :

– Martine Carpentier, photographe

– Anne-Marie Duclos, atelier d’écriture

– Cyril Darmedru, preneur de sons

Aussi «remédiation» est un mot faible pour parler de cette expérience qui nous a tout simplement permis, non seulement de continuer, mais de bâtir et cela à l’initiative des élèves, d’autres projets pour la fin de l’année, en évacuant le couperet de démission irréversible.

Isabelle PELLEGRIN

Professeurs présents sur la péniche : Anne Cadet – Michel Moussier -Yves Peutot et Beatrice Guy

Ce projet a été réalisé dans le cadre du dispositif « Lutte contre le décrochage scolaire » de la région Rhône-Alpes et des « Classes culturelles » de la DRAC Rhône-Alpes

 

 


LEGTA de La Motte Servolex, Classe de 1ère Bac Pro, enseignants: Céline CARLOZ, Cécile COHENDET, Nathalie MALOD, Karine MONTREUIL, artiste: Anne-Marie DUCLOS, atelier d’écriture
IT’S OK… une expérience à fleur d’eau

Lorsque nous avons quitté l’enceinte du lycée, mercredi 18 mars dernier, certains élèves s’interrogeaient encore quant à la finalité de notre sortie pédagogique.

Pourtant tout prêtait à l’évasion ; le chant des oiseaux dans le grand parc arboré, la marche nocturne devant le château et surtout la destination…, nous nous préparions à naviguer deux jours sur une péniche. A bord du train qui nous menait à Lyon, la classe oubliait déjà peu à peu le lever très matinal et les questionnements.

Un peu plus tard, à bord de la péniche, les élèves ont découvert en compagnie de leurs enseignants d’ESC, de français, d’anglais et de leur documentaliste, les différents acteurs de ce séjour pédagogique. Tout d’abord le personnel de la péniche ; capitaine, cuisinier, matelot puis l’équipe des animateurs nature. Pour le secteur artistique, étaient à bord, trois membres du collectif lyonnais Le MaTriCe ainsi qu’une intervenante en atelier d’écriture, Anne-Marie DUCLOS.

Pendant deux jours, différents ateliers ont amené les élèves à observer le paysage défilant le long des berges, à réfléchir aux liens que tisse l’homme avec son territoire et à sa gestion de l’eau, mais aussi à ressentir un univers différent de leur quotidien. Les élèves équipés de matériels de captation d’images, de sons, de vidéos, ont emmagasiné des scènes de vie très variées. Tous ces souvenirs, enrichis de poèmes écrits sur la péniche et au lycée quelques jours avant le départ, constituent un bouquet de matériaux sensibles qui ont servi à la réalisation d’un carnet de voyage papier et vidéo.

Au-delà de l’expérience sensorielle et pédagogique, la notion de «vivre ensemble» a pris toute sa dimension dans un espace dont les contours imposent non seulement la promiscuité mais également le respect de règles de vie strictes.

De retour au lycée deux journées de travail en présence de Julie, Cyril et Pascal du collectif MaTriCe ont placé les élèves au coeur de leur création ; choix des images, mixage du son, création de bruitages, mise en forme du carnet papier.

Une belle expérience… le cadre de la péniche se prêtant à la découverte d’un ailleurs et de l’autre !

Enseignantes présentes : Céline CARLIOZ, Cécile COHENDET, Nathalie MALOD, Karine MONTREUIL

Ce projet a été réalisé dans le cadre du dispositif  » Lutte contre le décrochage scolaire  » de la région Rhône-Alpeset des « Classes culturelles  » de la DRAC Rhône-Alpes
Projet 2010
Lycée agricole de LA MOTTE SERVOLEX Classe de 1ère Bac Pro CGEA-AE – Coordination CRIPTRA Culture

Lyon, 6 janvier 2010. 23 élèves de 1ère Bac Pro du lycée agricole de Savoie débarquent sur « La Vorgine et Ma Découverte », péniche amarrée sur un quai du Rhône. Trois jours durant, élèves, équipe pédagogique et intervenants se sont laissés porter ensemble par le fleuve pour un voyage aux tonalités artistiques et culturelles.

Pour cela, le projet s’est articulé autour de 3 objectifs :

– Découvrir une expérience de vie citoyenne par une sensibilisation aux questions environnemen- tales liées à l’homme et au fleuve,

– Mettre les élèves en position d’acteurs dans la réalisation d’un carnet de voyage,

– Extérioriser et intérioriser l’esthétique du fleuve à travers le langage photographique et poétique : « je suis sur l’eau »,

– Cultiver chez l’élève participant, le sentiment d’appartenance à son groupe classe par la produc tion d’une oeuvre collective.

Précédant le voyage, l’invitation des intervenants auprès de la classe a permis une immersion des élèves dans le projet (prise en main de l’appareil photo, découverte de l’atelier d’écriture…).

La vie sur la péniche et le paysage fluvial toujours changeant ont favorisé durant ces 3 jours, ce temps de rupture propice à l’expression, à la création et à la découverte. Pendant qu’un groupe d’élèves abordait la relation de l’homme aux cours d’eau avec les animateurs de la péniche, d’autres participaient aux ateliers artistiques.

Les élèves prenaient le stylo ou l’appareil photo numérique ou encore le matériel de captation de sons pour poser un regard personnel et exprimer leurs émotions et sensations du voyage sur l’eau et de la rencontre inévitable avec soi même et les autres.

La démarche pédagogique a permis à des élèves de proposer un regard personnel sur leur environnement et de le confronter aux autres. De retour au lycée, après un temps de distanciation, les élèves ont sélectionné photos et textes et ont contribué largement à la finalisation.

C’est une démarche pédagogique pertinente pour une dynamique de groupe et une meilleure approche de soi même à partir d’expériences créatives, d’un vécu ensemble pour une réalisation collective.

Jean-Luc BOYER Professeur d’éducation socioculturelle

Accompagnement pédagogique sur la péniche : Bernadette MULLER, Jérémy SIANO, Jean-Luc BOYER