[ PAGES NOUVELLES ou ACTUALISÉES]


Administration
Se connecter
Se déconnecter

Quelle machine ubuesque ?

Les élèves de Terminale Baccalauréat Professionnel de Moulins ont élaboré par groupe les maquettes de leurs machines ubuesques respectives… et pour le jury qui s’est réuni au lycée jeudi 17 janvier 2013, le choix fut cornélien !

C’est dans le cadre de leur cours d’éducation socio-culturelle que les futurs bacheliers doivent concevoir et réaliser une production artistique. Cette année, autour de la convention qui lie le lycée agricole avec le service Culturel d’Yzeure et grâce au projet culturel régional porté par la Direction Régionale de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt, la Direction Régionale des Affaires Culturelles et le Conseil Régional d’Auvergne qui nous permettent de travailler avec le collectif d’artistes Pixel, « l’œuvre ubuesque, une machine à déshumaniser» touche les champs artistiques de l’Art brut et du théâtre d’objets, se réfèrant à « Ubu Roi » d’Alfred Jarry qui sera interprété par les Déménageurs Associés le 5 avril prochain à Yzeure Espace. Ce 5 avril, ce sera également l’occasion d’inaugurer l’installation de notre machine sur place. Nous présentons aujourd’hui les photos des 6 projets proposés au jury.

En dehors de toute considération de faisabilité, le jury a considéré que toutes les maquettes présentaient un réel intérêt narratif et démontraient une vraie réflexion sur les concepts et la prise en compte des contraintes imposées : une machine ubuesque installée dans un espace public à vocation culturelle réalisée à partir d’éléments récupérés et donc recyclés dans une démarche artistique qui concilie art brut et théâtre d’objets, ligne conductrice de la saison de la scène culturelle d’Yzeure nouvellement labellisée par le Conseil régional où la machine sera implantée.

Bien que toutes ne soient pas de véritables machines, certaines suggèrent le mouvement tout en restant immobiles et d’autres font preuve d’une construction esthétiquement harmonieuse. On peut s’étonner de l’usage très modéré du végétal. De fait, 3 projets sont au coude à coude devant les 3 autres « embusqués » tout près, ce qui montre que le choix est difficile ! A tel point que la Ville d’Yzeure étudie la proposition d’installer sur un parcours les machines ubuesques qu’il faudrait alors toutes réaliser… mais la semaine de réalisation du 18 au 22 février suffira-t-elle ? Dans le cas où la Ville d’Yzeure ne trouverait pas judicieux cette hypothèse, toutes les maquettes trouveront de toute façon leur place au sein d’Yzeure Espace afin de valoriser le travail de recherches effectué par nos jeunes futurs paysagistes. L’autre hypothèse serait de travailler une machine unique qui prenne en compte les éléments porteurs de chacune d’entre elles. La réflexion est en cours…

Responsable pédagogique : Catherine Porte

Leave a Reply